Benoit Bastin, tous droits réservés

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

OUST!

Drapeau, 2018

En façade, Benoit Bastin a installé sa bannière. Un symbole de l'imaginaire, parmi ceux institutionnels, qui ne porte ni emblèmes ni couleurs. Il s'agit d'un tissu blanc, neutre, celui d'un rideau brodé placé habituellement aux fenêtres pour protéger l'intimité du foyer. Ce n'est pas anodin si l'artiste l'installe sur la devanture mais, cette fois, celle d'un bâtiment institutionnel.
Le pays représenté par ce drapeau est le sien. L'artiste nous ouvre ses frontières. Nulle in-connue ou différence, une seule nation, celle qui au-delà des cartes géographiques, rassure, invite à la découverte, à la rencontre et à la reconnaissance de l'autre dans sa singularité. Un pays où l'on débattra du quotidien autour d'un percolateur et d'une table en Formica.
Ce textile, qui vole au vent, c'est aussi l'emblème de l'exposition qui pose ses rêves au Palais provincial. Benoit Bastin intègre du quotidien au sein de ce siège politique, lieu où se rassemblent les instances de décisions qui organisent la vie de notre province. Grâce à des gestes plastiques simples mais fondamentaux, sensibles mais saillants, spontanés mais inquiets, Benoit Bastin transforme, pour trois semaines, ce navire provincial en architecture familière.

 Adèle Santocono

Prix du Hainaut des Arts plastiques 2018